Suivez-nous :

Accompagner les dirigeants et cadres supérieurs pour réussir
leur négociation de départ.

Indemnités de départ : pas plus de deux ans de salaire ?

Dans leur code de gouvernance de 2008, les organismes Afep-Medef font un certain nombre de recommandations relatives à la rémunération des dirigeants.

A l’article 2 (« mettre définitivement un terme aux indemnités de départ abusives »), il est notamment précisé : « L’indemnité de départ ne doit pas pouvoir excéder, le cas échéant, deux ans de rémunération (fixe et variable). »

Dans leur rapport annuel rendu le 22 novembre dernier, les deux organismes patronaux constatent que cette recommandation est bien respectée : c’est le cas de 96,5 % des sociétés du SBF120 et de 100 % de celles du CAC40.

En revanche, la préconisation selon laquelle l’indemnité de départ ne serait versée qu’en cas de départ contraint et lié à un changement de contrôle ou de stratégie est peu suivie par les entreprises.

Nos clients ont dit

La disponibilité, la qualité d’écoute de quelqu’un qui a l’expérience de ce genre de situation constituent un point d’appui précieux voire indispensable.

Vous êtes capables de traiter les points stratégiques et en même temps leur mise en œuvre pratique ainsi que les facteurs humains, ce que j’ai trouvé très utile.

Bertrand Reynaud a été le metteur en scène, le coach qui reste en coulisse, dont on sent la présence à tout moment, et qui transmet son énergie positive vers la réussite.

J’ai beaucoup appris auprès de vous, professionnellement et personnellement.

Nous ne pouvons que fortement recommander Bertrand Reynaud Conseil à tout cadre dirigeant en instance de rupture de contrat (souhaitée ou subie).

Résilience & rebond

4 square Alboni – 75016 Paris

Mentions légales

Tél : 01 34 80 05 85